11/01/2016, Amélie

11012016
Copyright : Carlos Martinez

Amélie aime bien l’aligot. Elle a un léger pincement qui accentue une bouche dessinée petite quand elle rit. Il y a quelque chose de contenu chez elle, une rigidité de prime abord, comme deux forces contraires qui immergent aussi ses vêtements à la lisière ténue entre catho coincée et éternelle adolescente.

Amélie finit ses études pour être documentaliste. Avant, elle était professeur de musique en collège. Dans sa famille ils sont comme ça, professeur de musique de mère en fille et de père en fille. Alors bien sûr, elle a voulu fouler les mêmes pas. Sauf que pour elle ce fut plutôt la débandade. Les lendemains déchantaient dans la salle des profs. Les élèves étaient gentils mais l’envie n’y était pas. Amorphisme homo sapiens sapiens avancé, plus moyen de se mobiliser le matin pour aller bosser.

Alors elle s’est prise en main, elle a passé un concours, suivi une formation, et déménagé en banlieue parisienne avec son mari.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s