06/07/2017

frak-lopez-89996
Copyright : Frak Lopez / Unsplash

Tu déploies ta couverture de misère et de froid
Comme une paroi entre toi et moi
Toi la femme sous les voies

Tu bois pour étancher ta soif, comme moi
L’eau efface l’ignorance, elle engloutit les traces

D’un mouvement de la main tu bouscules les poussières,
Et l’intrépide insecte qui s’attarde sur toi
Parce que tu es là
Sous les voies
Sans toit

Tu passes ta main dans tes cheveux, comme moi
Tu sais rester humaine quand l’humain n’affleure pas

Publicités

2 réflexions sur “06/07/2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s