13/12/2016, Mya

132574958_d34544cf03_o
Copyright : Thomas Hawk / Flickr

Mya marche droit, coupée du monde par le sas de décompression sonore du casque posé sur ses oreilles. Elle porte un sweat-shirt avec un dessin, capuche rabattue sus ses longs cheveux noirs et mousseux. Mya parle un anglais parfait, sa mère est japonaise et son père anglais. Elle vit à Tokyo depuis 2 ans, avant ils étaient à Johannesburg. Pour le moment, Mya ne fait rien « au sens classique du terme », elle prend le temps de comprendre ce qu’elle veut être. Elle dit que les gens ici sont toujours occupés, qu’ils courent après un train mortifère : métro, boulot, dodo, métro, boulot, dodo. Et de temps en temps, des verres entre collègues, tout ça pour finir à Aokigahara, suicidés dans une forêt. Les gens ont l’impression que leur vie n’a plus de sens, mais c’est seulement parce qu’ils ne prennent plus le temps de la contempler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s