26/07/2016, Marc et Françoise

Marc et Françoise
Photo credit : Colette Saint Yves via Visualhunt / CC BY-NC

Marc et Françoise déboulent goulûment dans le métro du matin. Elle a le visage encore balayé d’une mèche de cheveux mouillés, le sommeil juste au bord des yeux. Ils se serrent l’un contre l’autre sur le quai, et encore plus proche, ensuite, dans le métro. Marc maintient Françoise serrée contre lui tandis qu’il se cramponne à la barre en métal verticale.

Il la regarde de ses yeux de merlan frits tandis qu’elle enchaine les moues de femme comblée, tournicotant autour de lui comme une petite fille dépenaillée, sa petite poitrine tous seins dehors qui dépasse allégrement de sa robe beige un peu décolletée. Un dernier mouvement achève ce ballet inattendu quand une place se libère. Françoise se juche alors sur les genoux de Marc, fière comme une papesse subversive, son soutien gorge blanc à découvert porté en étendard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s