25/07/2016, Gail

Gail
Photo credit : Rochelle, just rochelle via VisualHunt / CC BY

J’ai rencontré Gail dans le train du retour. Jolie bout de femme soixantenaire à la peau lisse comme une pomme ronde et charnue, cheveux grisonnants relevés d’un bandeau noir à l’élégance très incarnée. Elle était plongée dans sa lecture, le teint légèrement hâlé. Je revenais d’une journée en bord de mer, dans mes sandales les pieds nus parcheminés de sable.

Gail était entièrement vêtue de noir, son téléphone posé sur la tablette du siège avant, elle ne passait pas son temps à pianoter dessus désespérément. J’ai fini par lui demander si elle rentrait de week-end, elle m’a dit qu’elle revenait de trois jours chez des amis. Qu’elle avait beaucoup aimé. J’ai souri en entendant son anglais parfait teinté d’un léger accent irlandais.

Gail vit en France depuis plus de 20 ans, à côté des Invalides. Elle aime beaucoup Paris, et puis l’Irlande est si proche qu’elle ne lui manque pas tant que ça. Elle m’a ensuite posé des questions sur mes études et mon métier, teintant ses réponses d’une politesse et d’une bienveillance non feinte. Vingt minutes avant l’arrivée à destination, Gail m’a proposé de se lever pour me laisser passer si je voulais « me rafraichir ». Au moment de quitter le wagon, elle m’a souhaité de sa douce voix « un bon karma et plein de bonnes choses ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s