16/07/2016, Paul

Paul.jpg
Copyright : Quin Stevenson / Unsplash

Paul a quarante ans passés et ressemble étrangement à ma tante. Je l’ai croisé pour la dernière fois il y a deux mois à l’enterrement de ma grand-mère. Paul est mon cousin, en fait on ne se connait pas. Il a trois enfants disséminés de-ci de-là, il est déjà grand-père d’un petit garçon qu’il ne voit pas, et d’un autre en devenir.

Paul est enfant unique. Il a été choyé et gâté par une mère qui ne savait qu’empiler les heures de travail, gagner sa vie rudement et lui donner de l’argent sans jamais en profiter. Peut-être s’est-t-il senti étouffé? A sa majorité, Paul a voulu flamber, il a brûlé la chandelle par les deux bouts : voitures de luxe avec des parents ouvriers et minettes pour peaufiner son vernis. Ma tante a emprunté, travaillé et épongé ses dettes. Paul ne parle presque plus à sa mère et rate rarement une occasion de lui reprocher l’échec de son propre fils.

La seule passion intacte de Paul ,c’est les chevaux. Ca ne l’a jamais quitté. Il vit dans un haras désormais, avec sa nouvelle compagne et leur fille, le regard oublieux de tout ce(-ux) qu’il a été.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s