06/07/2016, Stéphanie

photo-1457727123450-0a8ed4777e77
Copyright : Tara Urso / Unsplash

La chevelure de Stéphanie éclate à l’air libre : brune, ondulée, épaisse, picorée de cheveux blancs. Une chevelure de fille du Sud, la Provence exactement. De son enfance, elle évoque le soleil, la nature, la mer toute proche, et sa mère à elle. De son père, pas un mot. La mère de Stéphanie est clerc de notaire à l’étude familiale, oscillant entre son héritage de notables petits bourgeois et ses valeurs soixante-huitardes. C’est elle qui élèvera les trois enfants : Steph, son frère et sa petite-soeur.

Steph a fait ses études à Aix-en-Provence, elle a grappillé cinq ans de soleil comme elle dit. C’est une militante de bon matin, le jour dans son boulot pour une association, les soirs et les week-ends dans des collectifs et des squats. Elle parle des voies divergentes mais pas forcément antagonistes qu’ils ont choisi avec son frère. Lui est flic. Ils se sont retrouvés face à face à Notre-Dame-des-Landes, au grand damne de leur mère. Steph dit qu’ils parlent beaucoup, ils arrivent même à se comprendre parfois.

En plus du reste, Steph a une passion dévorante pour le Japon. Les mangas quand elle était ado, l’aïkido, la bouffe, la culture et même quelques mots. Elle y a voyagé l’été dernier avec sa petite soeur qui s’en est retournée avec l’amour chevillé au coeur. Steph, elle, va y retourner cinq semaines cet été, avec un ami.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s