04/07/2016, Gabriel

04072016
Photo credit: Joaquin Villaverde Photography via Visual hunt / CC BY-NC-SA

Gabriel se tient à quatre pattes – fesses cambrées en arrière, la tête enfouie sous une voiture – et occupe toute la largeur du trottoir. Il se redresse après quelques secondes tenant dans sa main droite un petit objet. « C’est la boucle d’oreille de mon épouse », me dit-il. Et de brandir sous mes yeux le fin objet argenté, la pointe brillante sous la lumière déclinante, celle qui d’habitude vient embrocher le lobe de la dite épouse.

Gabriel n’a fait que prononcer ces quelques mots, la tête levée vers un balcon quatre étages plus haut où une jeune femme se tenait penchée. Dans ce mot d’ « épouse », gaiement échappé de la bouche de Gabriel, on lit les noces jeunes, le bonheur enjoué, aimé, comblé. Pas ma copine, ma femme, ma meuf, ma mie. Non, « mon épouse ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s