17/06/2016, Anna-chronisme

photo-1440288736878-766bd5839edb.jpg

Hey petite

Il parait qu’on t’a lu l’avenir

Des lignes petites mains

On t’a promis un destin

On t’a parlé d’un monde d’amour et de paix

On t’a parlé d’un monde où ta place tu trouverais

Devant toi un horizon de rouge éclatant

Le rouge du battement de sang

Une onde déferlante et chaude est venue

Un vent de tous les possibles s’est abattu

Sur ton pays de rêves il a posé ses chimères

Et dans ta bouche il a laissé un goût amer.

On t’a ouvert les yeux

Sur un monde en blanc et bleu

Un monde sans foi ni loi

Un monde sans queue ni tête

Et on t’a dit regarde, regarde tous ces modèles

Mais là où ta vue porte, c’est plutôt le bordel

Partout tes yeux se posent sur la même colorimétrie

Monochrome en demi-teinte, harmonie jusqu’à la lie

Alors tes yeux se cherchent, tu tâtonnes, tu balbuties

Ton coeur saute dans ta poitrine, l’oiseau a fait son nid

Souffle un grand coup, retrousse tes manches

Repousse le couvercle de ton caisson étanche

Elève la voix, ouvre tes bras

L’horizon doit s’élargir

Il faut raccommoder l’avenir

Aie foi en toi, sois dans la joie

Comme un dernier pied de nez

A la liberté.

Publicités

2 réflexions sur “17/06/2016, Anna-chronisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s