06/06/2016, Mahmoud

photo-1444570265304-55ea38d8fc9f.jpg

Mahmoud s’est assis dans le siège adjacent au mien avec lourdeur. Visage replet rasé de près, corpulence opulente et T-shirt bordeaux qui découvre ses bras. Mahmoud n’a jamais froid – même dans l’avion – sa couverture restera tapie dans son emballage plastique tandis qu’il sera traversé d’un sommeil sonore.

Mahmoud est irgousi. A son arrivée dans l’appareil, il pianote sur le tout petit écran pixélisé et choisit un film américain avec Ryan Gosling. Entre deux assoupissements, il se réveille au passage des boissons et du plateau repas. Ce sera une bouteille de rouge au petit déjeuner, et une autre à la fin du vol.

Ma première réaction a été de jugement. Pouah, cette société patriarcale d’Irgousistan où les femmes sont obligées de porter le voile, n’ont pas le droit de chanter. Et puis alcool interdit, bouches muselées et tutti quanti. Une belle bande d’hypocrites. En plus, il m’a empêchée de dormir pendant tout le vol avec son ronflement ferroviaire.

Mais j’étais tellement réductrice moi aussi. Mahmoud n’a peut-être rien demandé. Peut-être se sent il heurté de voir sa mère et ses soeurs porter le voile. Peut être aimerait-il boire un petit verre de temps en temps lui aussi, et pourtant rester un bon musulman.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s