05/06/2016, Fatima

478558098_6a0355bd45_z
Photo credit : Pensiero via VisualHunt / CC BY-NC-ND

Fatima nous attend au bord de la quatre voix. Ce soir, on part en goguette avec Yasmina et Golshifteh. Soirée entre filles direction « le toit de Minué », la montagne au nord de la ville. Fatima porte une robe vert gazon brodée de fleurs rouges et un foulard bleu turquoise qui lui couvre le buste jusqu’au menton, son visage seulement maquillé d’un peu de fond de teint. Elle aime prendre l’air, se sentir « hors cases ». Fatima rit d’un bruit énorme, tonitruant, comme échappé par erreur de sa cage thoracique.

Arrivées à destination, nous empruntons une voiture de golf format XXL pour monter sur les hauteurs, parce que quand même faut pas déconner, Fatima n’aime pas marcher. On touche au but : une vaste chape de ciment parsemée de parasols et quelques gargotes qui dominent la ville. Les filles prennent le large vers un lopin de terre derrière le stand de boissons : deux tables bringuebalantes, quelques chaises abîmées avec vue imprenable sur Minué. Une tâche de vert sous nos pieds – le parc du palais – des immeubles à perte de vue, grues enchâssées entre les bâtiments en devenir.

Fatima se précipite pour allumer une cigarette, enfin! En Irgousistan, les femmes ne peuvent pas fumer en public. On se retrouve finalement toutes les quatre le clop au bec, la ville étalée sous nos yeux, union sacrée qui fait souffler une fumée de précaire liberté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s