14/05/2016, Anna-chronisme

photo-1462123487947-121d7ccfe4a5.jpg

Une journée où le ciel bleu limpide ne laisse pas de doute sur la tonalité des heures à venir, il propose à Anna de louer un scooter, de partir en direction des nombreux lacs qui bordent la ville. Anna se souvient de l’air frais dans la torpeur du jour, comme échappé de la vitesse. Du vent dans ses cheveux. Sur la route fraichement asphaltée, elle tient son bonheur contre elle de peur qu’il ne s’échappe.

La route dénudée fait finalement place à une petite ville d’où ils débouchent sur un lac. Ils s’endorment sous la pénombre des arbres, puis se baignent. Ils observent un moment deux jeunes gens qui jouent dans l’eau avec leurs enfants. Il lui dit qu’il y a sans doute là quelque chose d’unique, d’éphémère, dans cette complicité des parents qui ont encore un pied dans l’enfance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s