25/04/2016, Amélie

25042016
Copyright : Kyle Broad / Unsplash

Amélie traine une petite valise à roulettes le long du quai. Elle est en pleine discussion avec Fred, son copain. D’Amélie, je ne vois pas grand chose : son allure sportive, ses Nike à talon vert d’eau, et ses cheveux bruns crêpés et relevés en chignon. Mais je surprends ces quelques mots glissés furtivement : « Ça doit être aussi fatiguant de pousser tout le monde que de suivre la masse ».

J’ai trouvé ça si juste. Et si bien dit.

Peut être qu’il ne s’agit ni d’aller forcément avec, ni contre. Mais de tracer sa propre voie.

L’art de la fugue.

Publicités

2 réflexions sur “25/04/2016, Amélie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s